The Haunting of Hill House (2018) VF

The Haunting of Hill House (2018) Streaming VF
The Haunting of Hill House (2018)Notes8.7
50min | Drame, Epouvante-horreur | Séries TV (2018– )
De : Mike Flanagan
Avec : Michiel Huisman, Carla Gugino, Elizabeth Reaser, Oliver Jackson-Cohen, Kate Siegel
Critiques spectateurs (7)
  • Yann G

    Vivement la saison 2. J'espère vraiment qu'elle sera au niveau car la saison 1 est juste MONSTRUEUSE (dans le bon sens hein).

  • Ann Val

    Cette série est une réussite ! Un scénario soigné, une réalisation simple et efficace, des acteurs attachants et justes, du suspens et surtout des frissons... La maison est impressionnante de beauté et d'horreur. Tous les ingrédients sont réunis pour en faire une des incontournables du genre.
    La saison 2 s'annonce tout aussi horrifique (voir plus selon le futur réal) et serait basée sur "Le Tour d'Ecrou" de Henry James... Hâte de découvrir cela !

  • James Ford

    La superbe Victoria Pedretti (qui jouer Eleanor), revient pour la S2 (en lead). On la reverra cet été dans le dernier film de Tarantino ^^.

    Il y'a aussi Carla Gugino qui reviendra.

    Bon je le redit (au cas ou), ils ne joueront pas les mêmes rôles que ceux qu'ils on eu dans la 1er saison !

  • Henri M

    "The Haunting of Hill House" est d'abord l'histoire d'un drame familial habité par des personnages passionnants dont les portraits travaillés par des ricochets passé/présent jamais aléatoires ne cessent de renforcer notre attachement envers eux grâce à une écriture confinant à la perfection. On ne vous en dira pas plus mais sachez juste que la reconstruction difficile de cette cellule familiale dissoute à la fois par l'impossibilité du deuil, par l'irrationnalité d'un passé qu'elle ne peut/veut reconnaître et par le sacrifice d'un père croyant bien faire pour épargner la vérité d'une tragédie à ses enfants se conclura de la manière la plus brillante qu'il soit en faisant monter la justesse des émotions qui habitent le propos à son paroxysme...

  • Earendël3340

    The haunting of Hill House :

    J'imaginais une série d'épouvante assez classique en visionnant le trailer sur Netflix, et n'en attendais pas grand chose n'ayant jamais été fan des histoires de fantômes. Mais le commentaire enjoué d'un ami grand amateur de sardou me rendit perplexe. L'individu, aux goûts douteux, me donnait envie de découvrir la chose pour mieux le moquer ensuite.

    J'entamais donc la série un sourire moqueur au bout des lèvres. Dès les premiers instants pourtant ce sourire s'effaça alors que le récit s'ouvrait sur les premiers mots du roman d'un des personnages principaux. Ces mots me firent frissonner et je compris tout de suite que je n'avais pas à faire à de l'épouvante mais à tout autre chose.

    En effet, durant 10 épisodes, l'histoire triste de la famille Crain nous est contée entre deux périodes, celle où elles vécurent ensemble dans une maison hantée, et celle où elles vivent de façon éclatée, brisées par les secrets.

    C'est donc bien un drame familial dont il s'agissait. Sans gore ni frisson, sinon celui du chagrin. Les différentes héroïnes de cette famille sont touchantes et suivre leur voyage fut riche en émotion.

    La conclusion en est épatante car le récit nous épargne des secrets sordides répugnants mais vendeurs pour autre chose. D'aucunes y verront peut être un pathos exagéré. C'est possible, mais de mon côté, ce fut une douce mélancolie du mois d'automne.

  • 3azzy

    J'en suis à l'épisode 7. Pour l'instant je suis partagé. Il est très difficile de mettre en scène l'épouvante dans le format d'une série. Donnez en trop au spectateur et la série ne fait plus peur, au contraire pas assez et le spectateur s'ennuie. The haunting of hill house choisi d'aborder la peur dans différentes temporalités ( passé-présent) avec le point de vu de chaque membre de la famille et c'est plutôt réussi. L'approche du paranormal est elle aussi réussie , bien dosée , bien amenée et pour les plus attentifs plusieurs éléments flippants sont caché dans les différents plans tout au long de la série. Les pièces du puzzle sont difficiles à rassembler , chaque personnage étant plongé dans ses névroses , au travers divers mécanismes de défense leurs permettant de refouler ce qu'ils ont vécue dans leur enfance . Dans cette ambiance oppressante et intrigante je continue de regarder la série mais pas sans effort, en effet plus j'avance dans la série plus certain élément devienne agaçant voir insupportable.
    Le scepticisme irrationnel des personnages dans le présent comme dans le passé face à tant de manifestation explicite inexplicable ainsi que leurs manque de communication et d'ouverture d'esprit me fait décrocher petit à petit de l’intérêt que je leur porte. Le format série oblige la narration à faire un pas en avant et 10 en arrière , ce qui génère en moi une frustration grandissante. Aussi il m'arrive souvent de m'ennuyer dans des scènes qui n'apportent rien ni à la construction des personnages ni à l'intrigue. Pour l'instant cette série est un mélange de génie et de gâchis , je mise tout sur le twist final qui déterminera si oui ou non cette série valait le coup.

  • James Ford

    Du Fossoyeur de Films:

    "Ok, The Haunting of Hill House est l'une des meilleures choses que j'ai pu voir cette année. Rafraichissant le trope éculé de la maison hantée, la série est d'une justesse incroyable de jeu, d'écriture et de mise en scène. Mike Flanagan est décidément un bon."

    "La série arrive à faire peur ET à émouvoir sur dix épisodes sans s'essouffler. Franchement, chapeau. Et bonus, elle contient le meilleur jumpscare des dix dernières années."