MINDHUNTER (2017) VF

MINDHUNTER (2017) Streaming VF
MINDHUNTER (2017)Notes8.6
50min | Drame, Policier, Thriller | Séries TV (2017– )
De : Joe Penhall
Avec : Jonathan Groff, Holt McCallany, Anna Torv, Stacey Roca, Michael Cerveris
Critiques spectateurs (35)
  • Hunnam29

    Excellente saison 2, parfaitement maîtrisée. Je l'ai bien fait tenir plusieurs semaines pour bien apprécier chaque épisode. C'était très très axé sur Atlanta et moins sur l'étude/interview des serial killers, mais c'était vraiment passionnant. Ça a permis de bien développer les personnages également.

  • The Rotisseur

    Sans surprise, la saison 2 est exceptionnelle !

  • Samuel E.

    Très bonne cette série et la fin de la saison 2 bon sang ! Vivement la suite, je veux plus d'histoire morbide plus plus.

  • axou69

    Elle est tout de même très bien travaillée cette saison 2 ( folle cette histoire d’Atlanta !)

  • Rew0205

    Ha... Mais du coup, il vont nous le montrer a chaque saison sans jamais l'attraper XD C'est quoi l'utilité.

  • The French Doctor

    Je viens d'apprendre que Ted Bundy a aidé le FBI à attraper d'autres tueurs en série, ce serai pas mal de le voir en personnage récurrent dans la saison 3, à la manière de Kemper!

  • Rew0205

    Toujours une superbe ambiance polar noir, sur de vrai tueur en série. La qualité ne baisse pas, mais ne monte pas non plus. J'attend une saison 3 voir 4 et 5...

    Parce qu'il y a encore pas mal a raconter, depuis 2 saisons ont nous montre BTK, j'imagine qu'il sera la principale enquête de la prochaine saison.

    J'espére qu'on aura le droit a une interview de Gerard Schaefer, parce que ce type est absolument effrayant, pour ceux qui ne connaissent pas, allez voir son entretien sur youtube, avec Stephane Bourgoin.... Il a un regard, quelque chose de tellement malsain dans ses yeux et son comportement.

  • Serval

    Omg cet opening, cette ambiance. Saison 2 chef d'œuvre comme la 1ère.

  • Henri M

    La deuxième saison est tout aussi excellente : Mindhunter se rapproche ainsi encore plus de Zodiac, grand film sur l’obsession et la frustration des protagonistes, eux-mêmes miroirs de celles du spectateur, pris dans ce sentiment d’impuissance à ne pas avoir les réponses qu’il voudrait. Ce n’est pas plaisant et c’est là toute l’idée de cette saison 2 : ne pas satisfaire les besoins des personnages ou bien nos propres besoins de spectateur. Pari risqué, mais pari relevé avec brio.

  • JackieBoy

    Vu la première moitié de le saison 1. Perso, je m'attendais à une série
    dans le genre de Zodiac. Mindhunter manque sacrément de tension. C'est bien, mais rien d'époustouflant. L'idée principale est vraiment intéressante, par contre il manque un petit quelque chose. J'aime bien les films ou les séries très
    bavarde, mais il faut quand ça apporte quelque chose. Dans ce cas-ci, ça
    finit par me désintéresser de la série. J'ai l'impression que rien ne s'y passe réellement.

  • laureen-

    MINDHUNTER est une série que l'on peut qualifier d'intelligente, sans prendre trop de risques. Tout est parfait, de la bande son aux personnages.
    Une très bonne saison 2.

  • Ann Val

    Le personnage de Ford est inspiré de John E. Douglas et celui de Tensch est inspiré de Robert Ressler. Ils ont tous deux initié les interviews avec les tueurs en série, comme dans Mindhunter, même si c'est très romancé par rapport à la réalité.

  • ConFucAmuS

    Superbe saison 2, plus fiévreuse et politique.
    Définitivement, Mindhunter ridiculise les canons du genre (les Experts & Esprits criminels, merci d'être passés et au revoir).
    Réalisation magnifique, casting d'une grande beauté et densité thématique assez rare.
    Incontournable.

  • S DC

    Lorsque tu vois dans une série une relation amoureuse entre un homme et une femme, tu ne te dis pas qu'on insiste lourdement sur l'hétérosexualité.
    L'homosexualité existe partout et est loin d'être un phénomène anecdotique. C'est donc le fait de ne jamais la montrer qui est incongru.

    Dans la série MINDHUNTER, deux choses sont particulièrement appréciables autour de cette question LGBT.
    Tout d'abord, on n'est pas dans la caricature comme parfois certains tentent de nous la présenter, notamment à l'occasion de la gay pride. Ces deux femmes sont ordinaires, s'habillent de manière ordinaire et se comportent de manière ordinaire. Ce sont des personnes comme on en côtoie tous les jours.
    Ensuite, il faut se replacer dans le contexte des années 70 80. Pour beaucoup, l'homosexualité était encore considérée comme une déviance ou à minima, une orientation sexuelle perturbée. Dans un épisode, il est évoqué les conséquences d'une homosexualité refoulée, laquelle aurait pu conduire un individu à avoir une perception de lui très négative.
    Le fait d'évoquer une personne travaillant pour le FBI obligée de devoir dissimuler son homosexualité comme s'il s'agissait d'une tare comparable aux déviances étudiées auprès des serial killer, apporte au contraire beaucoup à l'histoire.

    En ce qui concerne la qualité des produits NETFLIX en général, je ne suis pas loin de penser comme toi. Heureusement, il y a des dessins animés pour mes enfants et quelques documentaires assez bien réalisés.

  • Anthony A.

    Saut que mindhunter cartonne, énormément de personnes la classe comme la meilleur série de netflix, presse et publique. J'ai pratiquement vu toutes les séries originales de netflix et celle ci est clairement la meilleure pour moi (réalisation, acteur,s ambiance, scénario)

    Et puis The OA, franchement la première saison était un petit bijou, mais la deuxième ça part totalement dans un délire profond sous LSD, je comprends qu'elle n'ai pas du tout trouvé son publique. L'autrice à pris quoi quand elle a écrit son scénario ? J'ai eu beaucoup de mal à ne pas décrocher de cette 2eme saison catastrophique et qui a du coûter très chère à netflix vu les moyens mis en oeuvre.

  • James Ford

    J'annonce une annulation en fin de S2...

    Netflix a annuler The OA, une série ambitieuse et original (qui n'a pas trouver sont public). Alors sans doute que Mindhunter survivra un peux plus que cette dernière (quoi que). Mais la plate forme cours de moins en moins de risque (elle qui prônait l'originalité sur un piédestal).

  • ConFucAmuS

    Le 16 août, ne prévoyez rien, MINDHUNTER revient !
    De toute façon la plage, le soleil, les sorties entre amis, c'est tellement surfait !

  • James Ford

    Damon Herriman qui jouera Charles Manson dans le film de Tarantino, jouera aussi le rôle de Charles Manson dans la série MINDHUNTER (Saison 2) ^^.

  • Lauriane

    Je regarde seulement 2 séries policières: Esprits criminels et New York Unité Spéciale. Ce sont deux séries qui traitent pour la première sur les tueurs en séries et leurs crimes et pour l'autre sur les crimes sexuelles. Pour moi ce sont les seules séries policières qui sont assez sombres, qui relatent des faits pas très hollywoodiens et reluisants. Et c'est ce que j'aime le plus, que se ne soit pas cliché et édulcoré.

    Puis j'ai découvert MindHunter, une série policière d'un nouveau genre. Ici pas d'actions, d'armes, de combats, de course poursuites, d'enquêtes ou de scènes de crimes. On ne voit pas les crimes du côté des policiers ou des victimes mais du côté des tueurs en séries. On voit et comprend la psychologie des tueurs, leur état d'esprit, leurs remords ou au contraire leurs satisfactions. On essaye de comprendre "pourquoi ils ont commis ce crime" et non pas "comment résoudre ce crime" ou "comment retrouver le coupable". Et c'est ce que j'aime le plus, qu'on s'intéresse enfin aux criminels qui ont sans doute des raisons (valable ou non c'est pas le sujet), des justifications ou autres.

    De plus, le fait de voir les prémices et la genèse du profilage et des 1er profilers est vraiment très intéressant. Dans Esprits criminels ont voit leur méthode de travail et comment ils l'utilisent sur les scènes de crimes, tandis que dans MindHunter on voit les premières méthodes de terrains, les premiers qualificatifs comme "tueur en série". C'est ces deux hommes qui ont ouverts la voie au profilage et enfin on a le droit à une série la dessus.

  • S DC

    Personnellement je ne suis pas fan des séries d'action policière avec mister/miss muscles. Les intrigues y sont souvent loufoques et les dialogues plutôt ridicules.

    Mindhunter nous offre en revanche, une histoire passionnante tout en sobriété et très réalistes. A juste titre, vous allez me répondre que c'est normal puisqu'elle se raccroche à des faits réels.
    Si vous avez aimé True Detective et Le Silence des agneaux, Mindhunter pourrait fort bien devenir une de vos séries favorites.

  • Pris1213

    Oui je l'ai vu aussi ... Elle est excellente, j'ai adoré les 2.
    MINDHUNTER est plus sombre mais Manhunt : Unabomber nous incite à voir ces criminels d'une façon totalement différente et à avoir de l'empathie pour eux.
    2 styles différents mais qui foctionnent

  • Jeff R.

    Vu les éloges je m'attendais à quelque chose de plus pimentée, c'est lent, beaucoup de blablas...qui parfois n'en finissent pas, et surtout ne mènent à rien, les histoires parallèles des protagonistes pour remplir les moments blancs n'apportent guère une plus value à la série.

    Par contre de très bonnes interprétations des serial killers notamment Kemper vraiment bluffant.

    C'est plaisant mais pas assez percutant à mon goût. A titre comparatif "True Detective" ou encore "The Fall" c'est aussi psychologique et lent, mais il y a ce petit truc en plus que "Mindhunter" n'a pas....

  • Ender75

    Je viens de terminer le 3éme épisode et pour l'instant je suis vraiment conquis par cette série.
    C'est peut être facile de plébisciter une série réalisée en partie par Fincher mais enfin on voit quand même une différence très nette avec bien d'autres séries actuelles. MindHunter, c'est à mon sens, l'opposé des séries pop corn comme Esprits criminels.
    La réalisation est impeccable. Holden (le sosie officiel de notre président ?) et Bill le quadra sont convainquant. Et manifestement, dans les prochains épisodes, entrée en scène plus marquée de l'agent Dunham, pardon Wendy Carr.
    Mais le mieux, ce sont les dialogues qui sont excellents. Entre les paroles d'Ed Kemper qui font froid dans le dos (j'ai cru comprendre qu'ils se sont basés sur le vrai), du 1er de la classe (Tête à claque ?) d'Holden et du pragmatique Bill, ça donne des situations intéressantes. Je me demande comment sera le personnage d'Anna Torv.
    Et pour finir une bande son (fin) seventies, même si ce n'est pas mon époque, ça fait plaisir d'entendre PsychoKiller des Talking Heads, musique de circonstance pour cette série :)

    Bon, vivement la suite.

  • Vincent L

    Au final, vraiment pas un chef-d'oeuvre. Rien de novateur dans cette première saison, tout a été vu et revu, à tel point que l'épisode 3 est même assez mauvais (Holden qui en 20 questions téléguidées fait craquer le type car sa maman était méchante; ce qui va se révéler être la clé du passage à l'acte de TOUS les détraqués des USA : maman était une biatch). Pour pouvoir apprécier vraiment la naissance du profiling, il faudrait être capable d'effacer de notre mémoire les 150 films et séries contemporaines où les profilers sont à la base même des méthodes d'investigation. Or il est impossible de se replacer dans cette situation de "virginité" où les techniques de profiling paraissent nouvelles, tellement on en a mangé depuis des décennies. Du coup c'est comme si on regardait une série sur comment il faut faire une machine à laver : on connait déjà toutes les ficelles. Ce qui aggrave la frustration, c'est que dans Mindhunter, il n'y a qu'une seule ficelle : Maman méchante = fiston détraqué sexuel et meurtrier, un peu comme la ficelle unique de Freud : problème chez l'adulte = problème de zizi chez l'enfant. On passe son temps à attendre une petite surprise qui n'arrive jamais. C'est bien joué, mais c'est du réchauffé : 10 épisodes pour nous répéter sans cesse qu'enfance malheureuse = tueur en série, c'est un peu lourd.

  • laureen-

    Des théories fumeuses ? Exemple ? Les hypothèses qu'ils émettent sont intéressantes, je trouve. Tu as le droit de ne pas aimer mais je ne vois pas le rapport avec Esprit Criminel, ça n'a vraiment rien à voir !
    Mindhunter se veut réaliste, ça jacte beaucoup et c'est assez lent. Forcément, ça ne va pas plaire à tout le monde...
    Pour ma part, j'aime beaucoup Mindunter parce que j'aime l'ambiance sombre, les personnages, et l'intrigue... Après, il manque peut être un petit quelque chose, un brin de folie, pour que la série soit parfaite... Les derniers épisodes avec le principal ou le tueur en série fétichiste de la chaussure sont traités avec intelligence, et rien que pour ça Mindhunter vaut le coup d'oeil.

  • jordiland

    pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi je n'apprécie pas Mindhunter,
    je vous conseille d'aller voir "Tin Star" avec Tim Roth.
    Certes, il y a des imperfections, mais là, c'est une vraie claque.
    j'ai vu les 2 premiers épisodes, ça remue. On ne reste pas à écouter des théories fumeuses psy qu'on a déjà maintes fois entendues dans des séries bas de gamme comme Esprit Criminel ! ^^

  • laureen-

    Stephen King ne serait pas du tout d'accord avec toi, puisqu'il recommande fortement Mindhunter... :)

  • jordiland

    sauf que là, ils ne sont pas deux, mais trois, avec la nana lesbienne.
    et les discussions entre les 2 de True Détective n'ont rien à voir avec celles de Mindhunter qui sont d'un ennui ...

  • LeFanaDesSéries

    Petit avis à chaud après avoir terminé les 10 épisodes plus tôt dans la soirée :

    "Frôlant à plusieurs reprises l'excellence, cette première saison de "MINDHUNTER" ne cesse de jouer sur le jeu de l'échelle émotionnelle. Cela par la mise en place de nombreux indices laissant croire à l'apparition de futures enquêtes passionnantes. Évidement, c'est rarement le cas voir même jamais durant les 10 épisodes du show. La plupart se terminant toujours de de la même façon, soit avec facilité et sans surprises. Découlant logiquement sur une histoire qui n'évolue que très rarement, tournant ainsi souvent autour du pot entre vies personnelles ennuyantes et autres problèmes trop lisses pour égayer notre intérêt. Chose regrettable au vu du scénario de base, celui-ci n'exploitant finalement que très rarement un sujet de grande qualité. Et pourtant, malgré ces gros défauts la série mérite un petit coup d'oeil rien que pour sa réalisation impeccable et un Cameron Britton excellent en Edmund Kemper. Espérons juste que la prochaine saison rectifie le tir étant donné un potentiel certain."

    2,5/5

  • Lila .B

    Je n'est pas vu True Detective ont m'en dis beaucoup de bien surtout la saison 1 , en tout cas Mindhunter je l'est vu en à peine 2 jours c'était tellement captivant.

  • Lila .B

    Le Silence des agneaux , Le Parfum , The chaser :) lol , sinon je suis d'accord MINDHUNTER est une superbe série !! il y aura une saison 2 à mon avis ;)

  • cyrslash

    J'ai adoré. Je suis un grand fan de David Fincher, et la série se rapproche énormément de Zodiac. Toutes les autres séries de profilage peuvent aller se rhabiller, Mindhunter, basée en plus sur une histoire vraie, est la référence absolue. Un grand bravo.

  • laureen-

    D'ailleurs je me demande ce que Bourgoin pense de la série Mindhunter, les scénaristes auraient du faire appel à lui...

  • Tommy Shelby

    J'en suis au même niveau que toi et même constat.
    Ceci étant c'est du David Fincher et le manque "de rythme" et compenser par une mise en scène et une photographie aux petits oignions, comme souvent chez lui.
    Mais je suis d'accord Mindhunter ne plaira pas à tout le monde !

  • Naughty Dog

    Mindhunter n'est pas une série comme les autres.

    Produite par David Fincher, et adaptant 'Mind Hunter: Inside The FBI's Elite Serial Crime Unit' écrit par Mark Olshaker and John E. Douglas (ex du FBI sur qui est basé le personnage d'Holden Ford)

    Oubliez tout de suite un thriller prenant, avec moult investigations, twists et scènes de tension l'arme à la main.
    Ici on est en pleine plongée dans l'histoire (certes romancée) et la naissance de ce qu'est un profiler du FBI, du mariage entre la psychologie, la psychiatrie,la psychanalyse et l'investigation policière.

    Situé en 1977, Mindhunter nous invite à suivre Holden Ford et Bill Tench, 2 agents de Quantico, qui vont s'entretenir avec plusieurs tueurs en série pour tenter de comprendre leur façon de penser et ainsi acquérir des connaissances pour résoudre des affaires criminelles.

    Dès le 1er épisode et la 1e scène, la problématique et le thème de la série sont exposés : une scène de négociations sur fond de prise d'otages, qui tourne mal. A une époque où le terme de "serial killer" n'existait pas, comment prédire et décrire le mode d'action d'un tueur ? Comment détecter, analyser et se plonger dans la psyché d'un psychopathe ?

    Mindhunter nous invite, au-delà d'un aspect ludique, à nous plonger dans les mœurs et les rouages de l'esprit humain, ce qui ne se limite pas aux seules enquêtes : relations de familles, de couple, de travail..la série traite habilement de plusieurs strates à travers le background et l'évolution des personnages dans cette Amérique encore aux balbutiements de la criminologie.

    D'un point e vue visuelle, on ressent la patte de Fincher (qui réalise 4 épisodes d'ailleurs) : c'est millimétré, parfaitement découpé et doté d'une photographie et d'une mise en scène ultra maîtrisée. C'est simple on a pas du tout l'impression d'avoir affaire à une série, une vraie expérience cinématographique dotée d'une ambiance très proche de "Zodiac".

    Les acteurs sont parfaits, le duo Jonathan Groff-Holt McCallany fonctionne à merveille, et le casting féminin (Hannah Gross et Anna Torv en tête) est excellent. Mention spéciale à Cameron Britton, campant un Ed Kemper plus vrai que nature et vraiment intimidant.

    A l'image de son OST et de son générique à tomber, Mindhunter est une plongée ultra pertinente dans un genre d'habitude ultra calibré, dont la dernière itération ayant su autant se démarquer était The Wire.