Devs (2020) VOSTFR

Devs (2020) Streaming VOSTFR
Devs (2020)Notes7.7
52min | Drame, Science fiction, Thriller | Séries TV (2020– )
De : Alex Garland
Avec : Sonoya Mizuno, Nick Offerman, Jin Ha, Zach Grenier, Cailee Spaeny
Critiques spectateurs (3)
  • felson

    La statue d'Amaya c'est bien la fille défunte de Forest (c'est précisé dans le second épisode)

    Ce qui est drôle également c'est ce nom, Forest, qui ne porte qu'un seul 'r' alors qu'il devrait y en avoir deux - sans doute en référence à la forêt dans laquelle est situé le bâtiment qui abrite Devs (et le centre de recherches dans Ex Machina) ainsi qu'au Miroitement dans Annihilation, et dans laquelle Garland nous invite à nous perdre

  • Naughty Dog

    un très bon épisode 3 !

    surtout Garland nous balade bien pour le milieu de l'épisode(j'étais même furieux de penser à de la facilité scénaristique mais finalement non ^^)

    Cette intro d'épisode avec les visions de Jésus, Jeanne d'Arc ou bien Abraham Lincoln, je trouve ça fascinant, on est pas loin de l'Animus d'Assassin's Creed finalement, mais représenté d'une manière vraiment prenante

    Zach Grenier est excellent, Mizuno livre une interprétation complexe...le reste des persos reste encore finalement mystérieux (même si Lyndon et Stewart sont savoureux au niveau de leurs interactions)

    je soupçonne également que la statue d'Amaya soit la fille de Forest(et donc son prénom)

    Le sénateur en impose déjà, à voir comment le gouvernement sera impliqué vis à vis de Devs.
    Un plaisir de voir Aimee Mullins (après son ptit rôle dans Unsane)

    Pour le reste bein techniquement c'est toujours du top niveau (le sound design surtout, très Kubrickien encore une fois)

    Un 3e épisode qui est chiche en réponses cependant, mais vivement la semaine prochaine !

  • Naughty Dog

    il faut savoir que je suis un gros gros fan d'Alex Garland

    c'est donc avec une hâte non dissimulée que j'attendais Devs....et les 2 premiers épisodes sont tout simplement excellents !

    Alors évidemment tout son pedigree allié à sa maîtrise narrative à aborder des thèmes complexes en ressort, et on est ici totalement dans une oeuvre de son auteur.

    Quelque part entre Ex Machina,Utopia et un soupçon de Kubrick, cette intrigue de techno-thriller à la portée vertigineuse et mystérieuse accroche d'entrée de jeu, où une Sonoya Mizuno qui peut enfin montrer l'étendue de son acting (chose déjà entrevue dans Maniac) campe une employée d'une boîte de la Silicon Valley, enquêtant sur son défunt petit-ami, décédé de manière mystérieuse après qu'il ait ait découvert le projet de Devs.

    Devs est donc un complexe de recherche où des programmeurs-ingénieurs perfectionnent des lignes de code...dans un but obscur (mais où la révélation du 2nd épisode augure d'explorer des thèmes provocants et terriblement excitants, tels que le déterminisme, et ce que cela impliquerait si un ordinateur était capable de pousser le concept encore plus loin à l'échelle de l'humanité).

    A ce titre Garland livre encore une fois les prémices d'un bon mindfuck intelligent, questionnant le rapport entre la foi et la technologie (cette ambition existentialiste est au centre de toutes ses oeuvres, de La Plage à Annihilation,en passant par Sunshine)

    La mise en scène est extrêmement travaillée, composant des cadres précis allié à une photographie qui privilégie les sources lumineuses intra-diégétiques pour installer son ambiance (souvent oppressante et anxiogène). Un pur bonheur flirtant avec l'anticipation dans les choix architecturaux de certains lieux, mais toujours dans notre monde.

    La musique de Barrow, Salisbury (déjà sur les précédents films) et The Insects est sensationnelle, et ce dès l'intro,lorgnant vers la new wave ou le mysticisime grégorien !

    Le reste du casting est excellent : Nick Offerman en tête, totalement à contre-emploi (Parks & Recreation semble déjà loin). C'est encore trop peu pour savoir ce que Cailee Spaeny, Stephen Henderson ou bien Alisson Pill nous réserve, mais ce qui est sûr c'est que les 6 prochaines semaines risquent d'être géniales !

    bref i'm in love,pourvu que le voyage soit à la hauteur de cette intro !