Le Cas Richard Jewell (2019) VOSTFR

Le Cas Richard Jewell (2019) Streaming VOSTFR
Le Cas Richard Jewell (2019)Notes7.5
2h 11min | Drame | 13 décembre 2019
De : Clint Eastwood
Avec : Paul Walter Hauser, Sam Rockwell, Kathy Bates, Jon Hamm, Olivia Wilde
Critiques spectateurs (5)
  • Fa F

    qu'elles soient de fictions ou réelles, Eastwood sait merveilleusement raconter des histoires et décrire avec justesse les rapports humains. cette reconstitution pose nombre de questions, notamment sur la pression médiatique extrême et les failles ou légèretés d'enquête sensible où il est urgent de trouver un coupable. la relation entre Jewell et sa mère est touchante, sous le regard protecteur d'un avocat dévoué (S. Rockwell).

  • Naughty Dog

    un vrai bon film de Clint Eastwood qui sonde encore une fois les institutions US et la figure du héros ! On est totalement dans les thématiques abordées dans American Sniper ou bien Sully (et le 15h17 mais celui-là on l'oublie) !

    Reconstitution et récit clair et précis, on est vraiment au plus proche des personnages, bref c'est carré.
    Si la mise en scène opère quelques soubresauts bienvenus, l'intérêt du film réside vraiment dans sa direction d'acteurs exemplaire, avec au centre le duo Paul Walter Houser (qui après BlacKkKlansman ou I,Tonya trouve un vrai rôle de 1er plan) et Sam Rockwell (encore une fois excellent).
    Mention spéciale à Olivia Wilde en journaliste rapace ou bien Kathy Bates !

    Un récit à la dimension humaine, qui ne dévie jamais vraiment de sa route, mais qui se révèle efficace, sans bout de gras, et se révèle une formidable lettre d'amour pour ce héros de l'ombre ! Une dimension émotionnelle (sans virer dans le pathos) aurait été superbe pour encore + hisser Richard Jewellvers le haut, mais ona là unvrai bon film du daron Eastwood !

    7/10

    PS : "avez vous-fait parti du Ku Klux Klan ?" joli clin d'oeil à son rôle dans BlacKkKlansman lol

  • hocinebouharoun

    Richard Jewell est un film qui complète bien des films tels que Sully et American Sniper.
    Clint Eastwood parle encore une fois des dysfonctionnements de l’Amérique et de ses institutions, censées être les garants des libertés individuelles mais paradoxalement prêtes à tout pour broyer des individus vulnérables, selon les circonstances.
    Ce film nous dit aussi que l’espoir est permis tant que des individus pourront se dresser contre les défaillances des institutions.
    On reconnaît la patte de Clint Eastwood à sa façon d’introduire son histoire et ses personnages de manière sobre, classique et efficace. Le film est captivant de bout en bout. Les acteurs sont impeccables, notamment Paul Walter Hauser, Sam Rockwell et Kathy Bates.
    Il y a de l’émotion également.
    C’est un beau film humaniste en somme.
    Clint Eastwood sait toujours raconter des histoires et faire des films, avec l’art et la manière.

  • Alexandre G

    Richard Jewell, de Clint Eastwood (AVP): un an après le très réussi et personnel La Mule, la cuvée 2020 du grand Clint Eastwood s'avère être un très bon cru, dans lignée des héros d'en bas qu'affectionne le réalisateur.
    Atlalanta, 1996. Apres avoir déjoué une tentative d'attentat lors des jeux olympiques, le chargé de sécurité Richard Jewell passe du statut de héros national à paria lorsque les soupçons se portent sur lui.
    Chris Kyle, Sully, Spencer Stone Akeksander Skarkatos et Anthony Sadler... la filmographie 2010/2020 de Clint Eastwood s'emploie a développer une vision propre de l'héroïsme. Soldat traumatisé de guerre, pilote d'avion téméraire... ces héros du quotidien son à eux seuls les figures de l'Amérique du réalisateur.
    Richard Jewell confirme ce mouvement. Le personnage est caractérisé d'entrée comme une personne naïve, mais consciencieuse et zélée. Peut-être trop. La mise en scène, précise, va s'attacher à développer ce trait durant une première partie de film entraînante, porté par la prestation d'un Paul Walter Hauser tres convaincant dans le rôle titre. Le retournement du métrage va le diriger vers une partie un peu plus faible, mais toujours portée par des comédiens au diapason (Kathy Bates et Sam Rockwell en tête) et une puissance émotionnelle que seul Eastwood sait insuffler à ses récits.
    Le tout donne un film épuré, dans son écriture, sa réalisation... qui ne s'embarrasse pas de certaines lourdeurs et fluidifie son développement.
    Le pouvoir de nuisance de certains médias y sera dénoncé, et la vision du réalisateur de se développer une nouvelle fois avec constance et - dans ce métrage - une certaine touche de légèreté.
    En rendant une nouvelle fois hommage au héros d'en bas, Eastwood confirme encore une fois sa pensée libertarienne, sa méfiance vis-à-vis de l'état central et le pouvoir des gens ordinaires à porter haut les valeurs de liberté et de responsabilité, cardinales aux USA.
    Ce Richard Jewell est un nouveau très bon film pour le réalisateur américain, qui étonne une nouvelle fois par la régularité de son œuvre et par le tournant, plus léger, qu'elle semble avoir prise depuis The Mule.

  • cocolapinfr

    La reconstitution est bluffante, au même titre que le film "Sully". L'histoire est très intéressante, ça ne pourra pas plaire aux amateurs de films d'action et de super-héros, car ici le rythme et les héros sont humains. Je vous recommande de voir la bande-annonce avant de voir le film, cela vous occasionnera de bonnes surprises! Aucune fausse note pour Le cas richard Jewel. C'est juste, c'est touchant, les acteurs sont bons, la reconstitution est completement dingue (cherchez sur youtube "Richard Jewell: The 1996 60 Minutes interview"). Clint Eastwood réussit à rendre un semblant de justice tout en transmettant un beau message dans un monde parfois trop méfiant.