La Reine des neiges II (2019) VF

La Reine des neiges II (2019) Streaming VF
La Reine des neiges II (2019)Notes6.9
Titre original : Frozen II
1h 44min | Animation, Musical | 20 novembre 2019
De : Jennifer Lee, Chris Buck
Avec : Emmylou Homs, Charlotte Hervieux, Dany Boon, Donald Reignoux, Baudouin Sama
Critiques spectateurs (7)
  • mAGic 3614

    Oui mais quand bien même...
    Cela me fait bien rire aussi tout ces commentaires qui expliquent qu'il y a trop de chansons dans La Reine Des Neiges 2, tout d'abord parce que comme vous le faites remarquer cela chante déjà dans le premier film, forcément que dans une suite cela chantera tout autant.
    C'est un Disney et dans la plupart des films Disney ça chante.
    Conclusion si on aime pas que ça chante on ne va pas voir le film c'est aussi simple que cela mais on ne le juge pas sur la qualité des chansons.
    Personellement, je ne suis pas fan des comédies musicales mais je sais à quoi m'attendre si je vais voir un Disney avec une princesse...
    J'ai adoré La Reine des neiges et j'ai adoré La Reine Des Neiges 2, tout en appréciant chacune des chansons qui collent parfaitement à la magie de chaque histoire.

  • mAGic 3614

    La Reine Des Neiges 2 entre dans le top 150 France.
    Il prend la 143ème place à Rambo II : La Mission.

  • sic s

    J'ai vu la reine des neiges 2 et j'avoue que je suis mitigée voir même un peu déçue
    ALERTE GROS SPOIL (vous serez prévenu pour ceux qui n'ont pas encore vu le film) :
    Trop de chansons qui font perdre de précieuses minutes au film (la chanson de Kristoff au secours !!) Par contre Dans un autre Monde et Je te cherche j'ai adoré :)

    Mais il y a beaucoup de choses qui m'ont échappée en ce qui concerne l'origine des pouvoirs d'Elsa
    : J'ai l'impression que tout ce que l'on sait, c'est d'où vient la voix qu'Elsa est la seule à entendre :/ Et qu'elle est simplement Le Cinquième élément :/

    Sinon : Pourquoi a t'elle des pouvoirs ? Pourquoi elle, et pas Anna ? Pourquoi des pouvoirs de galce ? Aucune réponse à mes questions :/

  • Lulu V

    Un film très drôle (bourré d'auto-dérision) avec quelques belles chansons, malheureusement aussi très vide.

    L'histoire met une plombe à démarrer, le point de départ n'a aucun sens (apparemment Elsa a réveillé les Esprits, mais concrètement je n'ai absolument rien vu qui indique ça...), et une fois que ça démarre, ça stagne, présentant des personnages sans le moindre intérêt, montrant des scènes dramatiques au dénouement extrêmement évident, le tout doté de quelques incohérences qui tuent le peu de récit présent (tel que le film est écrit, les Esprits auraient pu résoudre leur problème par eux-mêmes), et ce jusqu'à la toute fin.

    On ajoute que le film a copié-collé la structure du 1er film. On se retrouve face à un cas très net de "0 prise de risque", une tentative de recréer le succès de Frozen ; mais sans la profondeur qui faisait tout son intérêt.
    Le bilan est simple: Frozen apprenait au spectateur à doser sa confiance envers les autres (ne pas être naïvement ouvert, mais ne pas non plus se refermer sur soi-même) ; Frozen 2 n'enseigne strictement rien.

    Et bien sûr, la VF est à éviter. Le seul intérêt de la VF dans le 1er film, c'était la doubleuse d'Elsa, mais elle n'est plus là.

    Bref, je ne cache pas que je suis sacrément déçu. Au moins, il y avait Olaf...

  • Kao-BB

    Je suis à peu prêt du même avis que toi, je m'attendais aussi à une histoire plus dense et plus "sombre", bien que concernant la continuité des arcs des sœurs Elsa et Anna c'est une belle histoire, pour les personnages secondaires c'est moins le cas. Malheureusement trop d'humour méta et de gags peu subtils cassent souvent le récit et certains moments plus graves. Mais sinon visuellement c'est magique, certains effets proche du réalisme ! Donc perso la Reine des Neiges 2 c'est un oui, mais pas un Grand Oui :/

  • L'Otaku Sensei

    Vraiment un triste bilan cette année 2019 pour Disney, faîtes de plus ou moins légères déceptions à 75%
    Après "Maléfique 2", c'est à moindre échelle que "La Reine des Neiges 2" vient quelque peu ternir le bilan assez pathétique de Disney cette année à mes yeux.
    Si "La Reine des neiges" premier du nom il y a 6 ans m'avait flanqué une gigantesque claque magique jusqu'à me faire trembler en mon fort intérieur d'enfant malgré mes 16 ans.....force est de constater que la magie, c'est comme la neige, ça fond au soleil avec le temps.
    Me voilà donc à 22 ans, cherchant plein de bonnes volontés, l'évasion et l'émerveillement devant cette suite que Buck et J.Lee nous avaient vendu comme 2x plus mémorable à tous les niveaux que le premier du nom est considérablement réduit.
    La Reine des Neiges II a un peu de mal à faire honneur à sa grande soeur, qu'elle essaye d'imiter tant bien que mal pour se doter du même charme enchanteur et des mêmes qualités. Et si au niveau graphismes 3D colorés, il y aurait à débattre sur lequel est le plus beau (askip le blanc épais du blizzard et bonjour la forêt automnale aux couleurs chaudes ^^), niveau histoire, Frozen apparaît comme trahissant quelques peu sa promesse d'ambition et de gigantisme scénaristique, pour nous donner la sensation plutôt désagréable d'un rembourrage forcé, avec des couches de vide.
    Pourtant, ce second volet a de la suite dans les idées en dotant son univers d'une mythologie folklorique. Néanmoins, resurgissent les mêmes défauts que "Ralph 2.0", précédente déception en terme de suite, la suite de la Reine des Neiges est trop dans le "parler" pas assez dans la monstrations en faits.
    Ainsi, l'histoire met bien une trentaine de minutes à nous dévoiler un semblant de potentiel intéressant, en nous mettant un tas de chansons qui, contrairement au premier à mes yeux, sont relier beaucoup moins pertinemment à la narration et viennent casser le rythme, sinon accroître ce sentiment gênant de "faux départ" de l'intrigue.
    Y a pas que du négatif, car l'ensemble reste très accrocheur, la relation fraternelle Anna/Elsa continue d'être vraiment belle; le passage de a quête d'Elsa était vibrant aussi, même si pareil, à ce niveau là, vu tout le bruit autour du ton résolument "sombre" du film, je m'attendais à plus marquant.
    Quand à Olaf et Kristoff, c'est clairement le raté du film, ils servent à RIEN et sont même encombrants.

    Une suite honnête, qui reste sublime graphiquement, intéressante et hautement divertissante....mais clairement pas à la hauteur du premier qui finalement.....ben aurait pu se suffire à lui-même ^^.

  • Naughty Dog

    Ma critique de Frozen 2 (une bonne suite) :

    Il y a 6 ans nous quittions le royaume scandinave d'Arendelle dans un été jovial. Après une scène d'intro au flash-back touchant, La Reine des Neiges II commence avec la fin de cette saison. Immédiatement le plaisir familier de retrouver une Elsa en pleins questionnements intérieurs, une Anna joviale, un Kristoff un peu gauche et un Olaf toujours aussi bouffon est là. Mais très vite, cette suite abat ses cartes, pour nous plonger dans une aventure inédite loin du conte de princesses classique.

    La Reine des Neiges 2 est avant tout une quête vers le passé, vers une forêt enchantée oubliée, vers la nature des pouvoirs d'Elsa. A ce titre, on a là une suite qui n'est absolument pas une resucée et qui sait trouver sa propre légitimité. Fini la région glacée d'Arendelle, bienvenue à la forêt magique des Northuldra pour sauver le royaume.

    Pas d'histoire de prince charmant, l'amour entre les 2 sœurs est au 1er plan (souvent au détriment des autres personnages). L'alchimie entre Anna et Elsa (une des grandes qualités du 1er) est toujours aussi palpable : une vraie ode à la sororité. Le scénario global est peut-être moins bien tenu qu'en 2013 (on y reviendra), mais les messages véhiculés sur la quête identitaire, l'appel de l'inconnu et le vivre-ensemble sont pertinents et bien traités.

    Tout d'abord, ce qui saute aux yeux, c'est que La Reine des Neiges 2 est un réel festin visuel. Là où l'animation du 1er était réussie, mais pas dans le haut panier de la production, cette suite met les bouchées doubles. Si
    le rendu de l'eau n'est pas aussi mis en avant que dans un Vaiana, le résultat est tout de même bluffant, marié aux teintes pourpres automnales qui dominent l'aventure de cette suite.

    Oui, la grande force du métrage réside dans son animation et sa mise en scène, déployée lors de moments oniriques et épiques où la magie s'invite (notamment des Esprits de la nature). Le tout a souvent des allures de ballets en phase avec la musique parfaitement adaptée. Un petit côté Fantasia par moments, notamment pour la meilleure séquence du film avec la chanson "Je Te Cherche". La BO de Christophe Beck est encore une fois merveilleuse et les nouvelles chansons sont entrainantes. Non, pas de nouveau "Libérée, Délivrée" ici, mais des chansons non-entêtantes et en phase avec les évènements, au caractère de ballades mélancoliques.

    Néanmoins, on pourra aussi pester contre quelques détails qui ternissent un tantinet le tableau. En effet, l'arc de Elsa et Anna est au centre (et réussi), au détriment du traitement d'autres personnages.
    Par exemple, Kristoff (certes toujours aussi sympathique) ne sert à rien dans l'intrigue à part vouloir faire sa demande en mariage. Ce dernier a également son moment de gloire musical en milieu de récit, mais le tout parait finalement très déconnecté du reste.

    On retrouve aussi un Olaf toujours aussi bouffon et tendre, ne prenant pas trop de place en comic relief (le dosage est parfait). Malheureusement le dernier tiers du film, outre une narration plus rushée, use de quelques gimmicks identiques que pour le 1er film, nuisant légèrement à l'émotion.

    Quelques nouveaux personnages font également leur entrée, comme Matthias ou un peuple de la forêt inspiré des Saami. Ils ont également une importance toute relative au récit, ce qui relève de l'occasion manquée.

    En conclusion, La Reine des Neiges 2 reste une vraie bonne suite, qui
    aurait pu être plus marquante en exploitant tous ses éléments. Il surpasse le 1er film à bien des égards malgré une certaine timidité dans ses nouveautés. Le tout a cependant fière allure, proposant une expérience visuelle saisissante pour petits et grands, en ayant sa propre voix.

    3.5/5