Green Book : Sur les routes du sud (2018) VOSTFR

Green Book : Sur les routes du sud (2018) Streaming VOSTFR
Green Book : Sur les routes du sud (2018)Notes8.2
2h 10min | Biopic, Drame | 16 novembre 2018
De : Peter Farrelly
Avec : Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini, Sebastian Maniscalco, Dimiter D. Marinov
Critiques spectateurs (5)
  • mat niro
    "Green Book : sur les routes du Sud" est avant tout la rencontre de deux immenses acteurs : Viggo Mortensen et Mahershala Ali. Le premier, videur de nuit et grande gueule, va devenir le chauffeur du second, pianiste virtuose de couleur (et c'est important de le préciser). Le film nous replonge en 1962, dans une Amérique ségrégationniste où les Etats du Sud sont ouvertement racistes. Viggo Mortensen, à travers son personnage, montre le changement assez radical que l'Homme peut avoir sur ses apriori. Les explications sont parfois assez simplistes mais on a envie d'en faire abstraction tant le message reste positif et y est souvent traité avec une bonne dose d'humour. Une histoire vraie, salvatrice et malheureusement plus que jamais d'actualité.
  • Laurent C.
    Tony Lip est un homme mal élevé, gras, peu nuancé, dont on aurait du mal à penser qu'il puisse devenir le chauffeur privé du pianiste de génie noir, Don Shirley. Son acolyte est tout l'inverse ; il est précieux, alambiqué, complexe, endossant avec passion son air de dandy éternel. Les deux hommes que rien ne devait réunir, vont pourtant entreprendre une tournée totalement initiatique dans les Etats-Unis du Sud où le racisme et la discrimination raciale constituent les référents culturels majoritaires au sein de la communauté aisée. "Green Book : sur les routes du sud" s'ouvre sur une séquence dont on craint l'invraisemblance et la grossièreté narrative. En réalité, le cinéaste entraîne son spectateur dans un road-movie passionnant qui traite autant d'une certaine Amérique, réactionnaire et cruelle, que d'un parcours éducatif de deux hommes que tout oppose. L'un bourru se révèle être un homme sensible et ouvert ; l'autre, maniéré, se laisse aller à son identité profonde. Il y a beaucoup d'amour dans ce film. Il y a aussi beaucoup d'humanité. Le récit initiatique développe toutes les émotions : la tendresse, le rire, la tristesse, la peur. Pour autant, la mise en scène choisit la pudeur et la sensibilité pour décrire ces deux hommes qui se découvrent une amitié puissante, quasi fraternelle. La lumière habite d'un bout à l'autre cette histoire où le spectateur expérimente le sentiment universel d'humanisme et de bienveillance. On ne s'ennuie pas un seul moment et la musique s'intègre comme un personnage à part entière. "Green Book : sur les routes du sud" est sans doute la plus belle surprise cinématographique de début d'année.
  • Abus Dangereux
    Green Book : sur les routes du sud ou comment réussir un « feel good road movie ». Tony Lip (Vigo Mortensen), italo-américain, plutôt rustre, gros costaud au cœur tendre, un brin raciste devient le chauffeur-agent de sécurité du Dr Shirley (Mahershala Alu), noir, intellectuel, pianiste de jazz à la grande réputation, extrêmement raffiné et d’une grande élégance, qui a décidé de partir en tournée dans le « deep south » américain. Bien sur, ces deux-là vont s’apprivoiser au fil du périple et de leurs rencontres. Tony va être un loyal assistant, compréhensif, et sera le témoin de la ségrégation qui règne en maître dans ces états du sud en cette année 1962. Le Dr Shirley, lui, pas assez noir pour les noirs et pas assez blanc pour les blancs, aura à la fin du voyage, trouvé un peu mieux sa place dans cette société américaine. Il se réconciliera, le temps d’un bœuf musical (très belle scène) avec les siens et il deviendra l’ami de cette famille italo-américaine bon teint, finalement pleine d’humanité. Ce film, de facture classique, est transcendé par l’interprétation de ses deux acteurs principaux. Vigo Mortensen, transformé physiquement avec ses 20 kilos de plus, étant en route, lui, pour l’oscar. Quelque soit la concurrence, cela ne serait pas volé !
  • Pascal Pepe
    A l’affiche au cinéma depuis mercredi, « Green book : Sur les routes du sud » : vu cet après midi et nous vous le recommandons. Ce « Road movie » sur la société américaine des année 60 est un superbe plaidoyer sur la tolérance et la bienveillance porté par des acteurs au top, alternant humour et émotions (sans l’habituelle « guimauve » bien pensante), au service d’un scénario solide inspiré de faits réels et ponctuée d’événements historiques et au final, une très belle histoire d’amitié entre 2 personnages issus d’univers aux antipodes l’un de l’autre. En conclusion, à voir absolument !
  • framboise32
    Ce biopic est porté par deux acteurs talentueux : Viggo Mortensen et Mahershala Ali. Un duo qui est sans aucun doute la plus belle réussite de ce film. Viggo Mortensen et Mahershala Ali sont au sommet de leur art. Les conversations entre le duo sont un vrai bonheur. Une joute verbale pleine d'humour entre deux personnages complétement différents. L'histoire est une ode à la tolérance. Green Book : sur les routes du Sud est un film qui pourrait devenir un classique. L'histoire d'amitié de ces deux hommes est touchante et drôle sous fond de politique.