Equalizer 2 (2018) VF

Equalizer 2 (2018) Streaming VF
Equalizer 2 (2018)Notes6.7
2h 02min | Action, Drame | 19 juillet 2018
De : Antoine Fuqua
Avec : Denzel Washington, Pedro Pascal, Bill Pullman, Melissa Leo, Jonathan Scarfe
Critiques spectateurs (5)
  • Henri M

    Robert McCall travaille comme chauffeur VTC tout en conservant ses anciennes relations professionnelles dans le monde de l'espionnage et des barbouzes. Ponctuellement, il joue toujours les redresseurs de torts. Sa collègue et amie Susan Plummer part en mission à Bruxelles où elle se fait assassiner.

    Equalizer 2 est le deuxième volet des aventures de Robert Mc Call. Il s'agit d'un film d'Antoine Fuqua (Les sept mercenaires, Equalizer, Training Day, La Rage au ventre..) sorti en 2018.

    Cette suite d'un premier volet plutôt réussi est un peu indigeste. Avant d'entrer dans le vif du sujet, le réalisateur ballade le spectateur entre les actions sociales du personnage principal (Discours moralisateur au jeune étudiant de son immeuble qui préfère "zoner" avec des loubards que de bosser à la fac ou entretien quotidien dans la berline avec un homme âgé d'origine juive qui cherche sa soeur disparue depuis 70 ans, travaux de peinture dans les parties communes...) et ses actions répressives (passages à tabac ou intimidations de vilains bonshommes pas beaux, coupables des plus viles actions...) visuellement réussies.
    Vous l'avez compris, Robert Mc Call est vraiment un homme complet!
    Quand l'histoire débute vraiment avec l'assassinat de Susan Plummer, ça devient... moins bien.
    Robert Mc Call enfile son costume de limier Il va remonter minutieusement jusqu'à l'assassin dont on devine qui c'est deux minutes après le meurtre.

    Au final, Equalizer 2 est un film plutôt convenu qui ne va pas à l'essentiel. On a l'impression que le réalisateur, pourtant confirmé, bénéficiait d'un crédit temps de 2 heures, et du budget qui va avec, sans avoir un scénario suffisamment consistant permettant de bâtir un film équilibré.

    Au fond, le fait que Robert Mc Call, ex mercenaire "en goguette", se fasse passer pour un "chevalier blanc" qui "fait le ménage" dans ses propres rangs pour des questions d'éthique est un postulat d'une profonde naiveté voire imbécilité (Les américains sont parfois de grands enfants..), les personnes travaillant dans ces officines d'assassins n'ayant généralement pas d'états d'âme et ne mélangeant surtout jamais les affaires privées et le business.
    Dans le même style, Mission Impossible Fallout n'est pas plus crédible....mais beaucoup plus ludique.

    Dans le même style, Mission Impossible Fallout n'est pas plus crédible....mais beaucoup plus ludique.
    Si il y a un prochain volet, on l'espère moins bas du front...

  • codi985

    3/5 moyenne cette suite clairement moins bon que le premier film..un film un peu trop mou avec un scenar ecrit sur une feuille, et la scene de fin dans la tempete limite telefilm par moment ,d ou ma note...pourtant le debut est bien

    par contre denzel est juste parfait rien a rdire ,...apres c est vrai qu avec ce genre de role j attends toujours un deuxieme "Man on Fire " un de mes films préféré de denzel ...

    ce que je veux dire c est que Man on Fire prends aux tripes par l histoire...
    dans la saga equalizer il n y a pas vraiment de tension pour lui ,on le sent "Invincible"..et il n y a pas vraiment de connection avec les autres personnages comme dans le 1 avec la "prostituée " c etait le minimum
    ici aussi avec son amie ,on nous montre bien qu ils sont amis qu ils s aiment etc..comme avec le jeune de son immeuble mais il manque quelque chose

    par exemple meme dans un film style The Man From Nowhere un excellent film sud coréen le personnage principal est aussi quasi invincible. je dis bien quasi parce qu il ramasse bien plus que denzel dans equalizer

    bref dans ce film sud coréen il y a de la tension et la relation avec la fillette qu on ne voit que tres peu avec le personnage principal a part au debut,et bien la relation est intense..
    grace aux scenes tout le long du film tres forte...ce qui manque dans la saga equalizer surtout dans ce 2 un poil mou ..
    on se dit en fait ils ont fait un 2 pour faire un 2 sans trop d idées ..

    mais bon la je parle pour moi de ce qui se fait de mieux dans les thriller action : Man on Fire et the man from nowhere ou meme taken 1 pour ne citer que ces 3 la
    equalizer 2 reste un bon divertissement mais c est pas une claque ...alors qu ils ont le real et surtout l acteur pour..faut juste un scenar un peu plus prenant..un peu déçu
    3/5

  • maxou1425.

    Et bah Equalizer 2 est une très bonne suite au 1er film quoique que légèrement inférieur sûrement dû à l'effet de surprise passé. L'histoire est plutôt classique mais efficace et ça a le mérite de ne pas être un copié collé du 1er tout ce qui se passe dans ce 2ème épisode est la conséquence des actions de McCall dans son passé ,Denzel est toujours aussi génial dans son rôle de justicier solitaire au passé mystérieux et triste,les scènes d'actions sont bien brutales et bien foutues.
    Quand à la mise en scène elle est géniale avec sa façon de montrer l'évolution du climat tout au long du film (et surtout la fin dans la ville avec McCall contre les méchants est superbement réalisé une leçon de mise en scène selon moi) et la façon de filmer Boston j'ai adoré,Antoine Fuqua est vraiment un réalisateur talentueux.
    Dommage qu'il y ait une petite baisse de rythme au milieu du film et que les scènes en Belgique ne soit pas plus utile et mieux foutues et que les méchants tardent autant à se dévoiler et ainsi ils ne sont pas aussi bien utilisé que celui dans le 1er film.
    Pour moi il vaut 3,75/5 mais j'arrondie à 4 car il est vraiment sympa et m'a bien plu.

  • Vador Mir

    "Equalizer 2 , c'est du vu, du revu, du réchauffé. Une nullité abyssale. un film calibré pour un certain public" <<< ma critique mots pour mots et elle est CENSURÉE par allociné, vous trouvez ça normal ???

  • Naughty Dog

    Eh bien bien sympa cette suite !

    4 ans après, on retrouve Denzel Washington incarnant un McCall complètement badass, ou chaque regard et réplique suffit pour montrer qu'il est le patron.

    Globalement cette suite est du même acabit que le 1er, la surprise en moins, mais on gagne un côté personnel dans cette vendetta qi anime McCall, avec comme ajout une relation paternaliste avec Ashton Sanders (qu'on avait vu en Chiron ado dans Moonlight), proposant des scènes "intimistes" de très bonnes factures, notamment une qui est excellente (bref, c'est mieux que le perso de Chloe Moretz du 1er)

    Au-delà de ça, Antoine Fuqua prouve encore qu'il sait livrer une réalisation efficace, parvenant à capturer l'ambiance urbaine de Boston (là où ça coince + pour les quelques passages à Bruxelles, assez fonctionnels) et également livrer des moments d'action violents brefs mais percutants.

    Pedro Pascal est bon, avec un rôle relativement prévisible ceci dit comparé à Csokas dans le film de 2014.

    Au-delà de ça l'intrigue se suit avec plaisir, j'aurai aimé plus de tension et de surprise dans la 2e partie (là où le 1er tiers du film est super plaisant et parfaitement déroulé).

    Néanmoins, le climax du film en mode survival dans une bourgade en plein ouragan est plutôt jubilatoire, proposant des cadrages et des plans longs pas piqués des anetons, avec une vraie maitrise de l'espace.

    Bref, Equalizer 2 est une suite très sympathique, porté par un Denzel encore une fois impérial, où cette fois on explore un peu + le dessous de la carapace du personnage.

    3.5/5