Dunkerque (2017) VF

Dunkerque (2017) Streaming VF
Dunkerque (2017)Notes7.9
Titre original : Dunkirk
1h 47min | Drame, Guerre, Historique | 19 juillet 2017
De : Christopher Nolan
Avec : Fionn Whitehead, Mark Rylance, Tom Hardy, Harry Styles, Barry Keoghan
Critiques spectateurs (44)
  • Naughty Dog

    c'est quand même dommage que la 2e moitié de la partie "Terre" soit moins bien tenue, que la reconstitution de la plage manque parfois aussi de vie et d'authenticité et que la fin du film nous amène à un discours humaniste attendu

    parce que Dunkirk est quand même une expérience viscérale de très très bonne tenue, où Nolan nous livre peut-être sa meilleure mise en scène, le tout allié au score de Zimmer tel le métronome tensionnel du long-métrage

    et que dire de la photographie de Hoyte Van Hoytema

  • Fabien D
    Avec Dunkerque, Nolan livre sans doute son plus beau film, le plus dense, le plus accompli. Une sorte de cinéma ultime combinant la fresque de guerre et le drame intimiste. La mise en scène virtuose offre des scènes d'une puissance visuelle ahurissante tandis que certains pleins d'une beauté renversante appellent, en plein milieu du chaos, à la contemplation. L'épure du scénario, à travers la mise en parallèle judicieuce des points de vue, permet au rythme du film de ne jamais faiblir.Enfin qu'il est plaisant que Nolan ait fait une oeuvre courte de moins de deux heures, il évite le piège du discours politique et du manichéisme ambiant propre à ce type de films, ce qui est tout à son honneur. À défaut, peut-être d'être historiquement véridique, Dunkerque est un grand film de guerre à la mise en scène fulgurante.
  • Le cinéphile
    Dunkerque s'inscrit complètement dans la filmographie de Nolan qui signe un film historique façon blockbuster. La technique est irréprochable : une photographie splendide, une direction artistique précise, un montage qui s'étire marque de fabrique de Nolan, et des scènes d'action hallucinantes (les combats d'avion sont renversants). Pour autant, le cinéaste décidé d'user de la méthode Inarritu : plusieurs axes et vision pour une meme scène. Mais à la différence du réalisateur mexicain qui est le meilleur dans cette partie, Nolan ne parvient pas à légitimer ces changements d'axes, ce qui crée un effet de redondance.https://m.facebook.com/la7emecritique/
  • LeFilCine
    Réalisateur libre et indépendant, Christopher Nolan s'écarte clairement du chemin suivi par les films de guerre traditionnels pour expérimenter avec Dunkerque une toute nouvelle expérience sensorielle. Le côté spectaculaire est évidemment au rendez-vous, les sensations éprouvées se rapprochant de ce que l'on avait ressenti dans Gravity. Mais ce qui fonctionnait à la perfection dans le film d'Alfonso Cuaron s'avère beaucoup plus déroutant dans le long-métrage de Nolan, surtout pour les amateurs de films de guerre. Ces derniers peuvent être perturbés par la remise au goût du jour de l’absence de sang visible à l’image. Et aussi par l'absence d'empathie totale pour les personnages, peu bavards, distants et bien peu incarnés pour la plupart. Les seules performances à saluer ne sont pas celles des jeunes soldats présents sur la plage de Dunkerque. Mais plutôt celles de Kenneth Branagh et de Tom Hardy. Ce dernier excelle dans l'art d'interpréter des émotions seulement avec ses yeux et son regard, perçus au travers de son masque de pilote. La scène la plus marquante visuellement se trouve dans le final lorsque l'avion de notre héros se retrouve sans carburant et qu'enfin le silence se fait. C'est d’ailleurs bien là où il y a un souci, car ce qui doit être perçu comme une potentielle finalité dramatique, est plutôt perçue comme une délivrance. En effet, alors qu'il avait excellé dans Interstellar, Hans Zimmer passe complètement au travers de la musique de Dunkerque. L'ambiance sonore du film est certes oppressante à souhait mais elle est aussi assourdissante à l'excès. Le travail sur le son est pourtant assez remarquable, mais on peut se permettre de douter du réalisme des basses, surpuissantes. A vouloir atteindre des sommets en terme de réalisme, Nolan a peut-être dépasser légèrement les limites du réel. Spectaculaire et étourdissant, Dunkerque laisse de côté les hommes et un peu ses spectateurs avec. Dommage.
  • Benito G
    1940: des soldats britanniques pourraient être évacués de Dunkerque assiégée par les nazis; ces secours par voie maritime sont l'œuvre de civils et la RAF les protège des tirs de l'aviation allemande. Nous suivons pour chaque passage durant une période temporelle différente ces 3 opérations. La seconde guerre mondiale a eu son nombre incalculable de films, y compris les teneurs de la bataille d'Angleterre. Mais aucun jusqu'alors ne nous avait proposé de vivre une telle expérience sur un aspect temporel. Il n'y avait que Nolan pour nous suggérer cette approche. Tel ce pilote de la RAF, l'observation est ici de mise, d'autant plus avec la séquence introductive qui nous plonge tout de suite dans le feu de l'action et plante le décor. Les dialogues se font rares, les cris et l'hémoglobine peu présents: c'est bien le temps qui prend contrôle et des protagonistes et du spectateur. Le résultat est une remarquable tension omniprésente telle Gravity avec des plans nous faisant autant tourner la tête et cette impression de ne plus être juge de ses sentiments: l'on vit pleinement cet épisode du second conflit mondial et en ressort à la fois troublé par l'issue de l'un des protagonistes et ébloui par la qualité des prises de vues (particulièrement les plans larges de la plage de Dunkerque ainsi que le rapport avion-eau) et du montage: chaque séquence trouve son explication à un moment donné et le message final délivré par le cinéaste à ses aïeux marque.A recommander vivement...
  • Mickael P.
    Whhhooooooouuuuuinnnn....Boum.....Whhhooooooouuuuuinnnn....Boum.....Whhhooooooouuuuuinnnn....Boum.....Whhhooooooouuuuuinnnn....Boum..... Voilà ce qu'on entend pendant tout le long du film ... on est bien loin du Nolan d'Interstellar avec un Scénario alambiqué avec des voyages dans le temps et une fin royal...A part la musique d'Hans Zimmer, pas grand chose en commun avec ses précédents succès mondiaux. On passe sur l'approximation des faits historiques, les vues aériennes montrant le Dunkerque d'aujourd'hui, les plans avec des météo complètement différentes... bref NUL!
  • Cinemadourg
    Le réalisateur Christopher Nolan (Memento, Inception, trilogie The Dark Knight, Interstellar), avec son style si particulier, s'attaque cette fois à un pan de l'histoire de la deuxième guerre mondiale : l'opération Dynamo à Dunkerque.400 000 soldats (anglais, français, belges, hollandais...) tentent de fuir par la mer l'invasion allemande qui les encercle.On va donc suivre, pendant 1h47, le destin de quelques soldats pris au hasard, en mode survival : c'est intense et immersif, le spectateur a l'impression d'être sur cette plage à essayer de survivre en rejoignant l'Angleterre.J'ai trouvé la réalisation excellente avec un souci du détail impressionnant : on sent que chaque son et chaque plan sont pensés afin nous immerger totalement dans ce chaos, dans cet enfer.Attention tout de même : ici, pas de héros et peu de dialogues, uniquement de l'action !Le récit comporte également pas mal de séquences n'étant pas montrées dans l'ordre chronologique, le réalisateur aime bien jouer avec le temps et proposer la même scène vue par différents protagonistes à différents moments. Cela peut surprendre.C'est la patte Nolan, et j'admets qu'il fait très très fort !Excellent !--> Site CINEMADOURG <--
  • Domnique T
    Une note moyenne car il est difficile de faire fi des anachronismes historiques grotesques, surtout dans la première partie du film. Aucun effort de véracité n'a même été tenté. La caméra se déplace dans un Dunkerque des années soixante, les barres HLM des années soixante-dix servent de toile de fond à la présentation de la plage proprette à souhait. Les navires de guerre sont quasiment actuels, les avions de chasse allemands sont même "joués" par des corsairs !! Une fois l'effort effectué de se contre-foutre royalement des vérités historiques, le récit qui nous délivre le portrait croisé de quelques personnages en situations exceptionnelles est assez bien brossés ... Mais bon, cela a déjà été fait. Le problème essentiel réside dans le titre ; DUNKERQUE ! Parce que ce qui s'est passé à Dunkerque est à peine effleuré.
  • mondidi
    Enfin un très bon film de Christopher Nolan, après son indigeste "Interstellar". En immersion au sens propre comme au figuré, c'est palpitant mais aussi très habile dans sa construction. Nolan adore jouer avec le temps (Inception, Interstellar) et là il le fait avec beaucoup de subtilité, la même scène vécu par plusieurs personnages comme plusieurs lignes convergentes jusqu’à la scène de repêchage, sublime.Bon!!! quelques bon sentiments à notre égard nous français et une ville de Dunkerque un peu négligé (les luminaires sur la digue ne font pas très année 40) rien de très grave.
  • BF2070
    Comme l’indique le synopsis, Dunkerque est le récit de l’évacuation des troupes britanniques et françaises de Dunkerque en 1940, mais traité d’une manière non pas réaliste mais idéalisé. En effet, il ne faut pas chercher du réalisme dans cette œuvre du réalisateur Christopher Nolan. Ça démarre d’ailleurs mal lorsqu’au début, on remarque des bâtiments contemporains dans le Dunkerque des années 40. Les morts sont représentés sobrement, pas de corps déchiquetés comme on a pu le voir dans le dernier film de Mel Gibson, ou d’un « Il faut sauver le soldat Ryan » de Spielberg. Les troupes allemandes ne sont jamais visibles. L’importance est donnée à la tension ressentie par les troupes Alliés, tension bien palpable par moment. Christopher Nolan s’est avant tout attaché à l’évènement lui-même, celui où ce sont des civils, des héros ordinaires, qui vont porter assistance dans cette évacuation à ceux qui devraient normalement les protéger, des soldats (d’ailleurs, mis à part l’amiral, on sent le manque de courage de la plupart). En revanche, Christopher Nolan a une manière assez perturbante de traiter le sujet par trois points de vue différents (celui de deux soldats essayant par tous moyens de fuir, celui de deux pilotes de la RAF et celui de civils, un père et son fils, et l’ami de ce dernier, essayant de porter secours avec leur navire de plaisance). Ces trois points de vue sont imbriqués les uns dans les autres sans respect chronologique de telle sorte que parfois on peut se retrouver perdu dans la lisibilité du film.
  • Newstrum
    Une impressionnante réussite technique. Mais la construction choisie par Nolan, où il entremêle trois fils narratifs à la temporalité différente (1 semaine, 1 jour, 1 jour) rend l'ensemble assez froid. Les personnages en particulier sont comme des silhouettes sans personnalité traversant l'écran. Nolan a toujours été obsédé par le thème de la relativité du temps et il filme ici l'opération Dynamo à Dunkerque en juin 1940 comme un film de science fiction. Cependant, on ne retrouve pas ici l'émotion que prodiguait Interstellar. Dommage. Voir ma critique complète sur mon blog : newstrum.wordpress.com
  • ned123
    J'ai vu un film... qu'il me faudra sans doute revoir pour prendre la pleine mesure de la recherche de sens dans la réalisation... Christopher Nolan livre une vision parfaite de la guerre et plus particulièrement de cet épisode où les armées anglaise et française sont prises ua pièges à Dunkerque face à l'étau allemand. On suit plusieurs destins qui vont tenter de survivre, de fuir, d'accomplir leur mission... le tout avec un minimum de dialogue et des séquences immersives qui s'enchaînent les unes après les autres... La séquence d'intro est tout simplement époustouflante... C. Nolan a fait face à de nombreux défis de reconstitution avec des décors naturels, des navires réalistes, des avions plus vrais que nature... On est dans un pur film de survival, et on se demande qui à la fin sera encore là pour raconter l'Histoire. Les scènes de bateaux qui coulent sont parmi celles qui m'ont le plus secoué, tout comme les combats aériens qui sont exceptionnels. Tout concourt à montrer le cauchemar de Dunkerque, et aussi l'engagement des civils anglais pour aider leurs 400 000 hommes bloqués sur les plages, en attendant d'être évacués. La musique accentue la tension tout au long du film et appuie là où ça fait mal, en rythmant la tension que l'on ressent tout au long du film. Donc il faut le dire, c'est un chef d'oeuvre, car c'est un reflet d'intention, d'intensité, d'ambition et puissance...
  • tristan stelitano
    Nolan, le virtuose est de retour. Il filme la Seconde Guerre mondiale dans un véritable spectacle de guerre sombre et fort. Un film sur la survie incroyablement palpitant, doté d'une tension inouïe, de superbes images, des scènes d'actions aériennes immersives et un suspense efficace à une histoire dont on connait la fin. Cette nouvelle version et plus puissante et plus intense que la version de 1958. Et Christopher Nolan, réussit a imposer sa vision et nous fait vivre cette expérience de la guerre à travers des scènes insoutenables et fortes en émotions. On a vraiment la sensation d’être au côté, voir même dans la peau de ces soldats sur la plage. On ressent la guerre comme jamais dans " Dunkerque ". Du grand Christopher Nolan, par sa mise en scène rythmé, par l'utilisation intelligente du son et de l'espace, du montage et qui déploie une stupéfiante virtuosité technique. Un film de guerre réaliste et authentique. Un grand moment de cinéma.
  • Isabelle E.C.
    Je me suis laissée tenter par ce film pour son réalisateur, plus que pour son thème ou son genre. J'avais adoré Inception, Interstellar et Memento, films fantastiques à tout point de vue.Celui-ci est un film de guerre, patriotique et immersif, sur une défaite et une retraite. C'est saisissant de réalité, on accompagne les jeunes hommes partout dans leur fuite, hors du piège de cette plage de Dunkerque (très cinégénique).Les actions du film se passent sur terre, sur mer et dans les airs, croisant les points de vue.Au début même si tout cela est bouleversant de réalisme on ressent un manque d'émotion et de lyrisme. Mais quand toutes les pièces du puzzle se mettent en place, quand tous les destins se croisent enfin, je n'ai pas pu m'empêcher d'être touchée et de verser une larme. J'ai été sensible aux élans Churchilliens de la fin qui renforcent l'aspect patriotique de l'ensemble et qui annoncent la résistance de tout un peuple pour une victoire finale
  • Christophe R
    " Dunkerque " est un très grand film. Il est difficile, pour moi qui ai été pris de multiples vagues d'émotions lors de ce film, de dire quels en sont les points les plus marquants. Je vais essayer cependant.Les images évidemment sont d'une force incroyable tant elles traitent de choses sinon vraies au moins réalistes et passées. Le parti pris génial de laisser le son marqué de silences et de rythmes assourdissants (très peu de dialogues) est une des bases de l'émotion à l'état pur manifestée lors de ce film. La musique de Hans Zimmer est PRODIGIEUSEMENT FABULEUSE : une partition marquante et d'une force à la hauteur du sujet. Le casting est excellent, comme souvent avec le jeu délivré par des acteurs anglais. Et évidemment la mise en scène d'histoires croisées est brillamment réussie. " Dunkerque " est un film d'une force et d'une qualité remarquables.
  • Quentin H.
    DUNKERQUE, nouveau film du talentueux Christopher Nolan, avec Tom Hardy, Cillian Murphy... Un film survival sur l'opération Dinamo de 1940 à Dunkerque. D'un réalisme époustouflant, accompagné d'une musique d'ambiance très présente, le film nous emporte du début à la fin. Nous sommes tout comme les personnages, sous pression. Des images magnifiques, des scènes incroyables. Un sans faute. 17/20.
  • Nathalie L
    Dunkerque est un vrai survival à voir en Imax quand on en a la possibilité. Par contre, la bande-son de Hans Zimmer peut vite agacer, elle appuie trop chaque moment jusqu'à souvent prendre le dessus sur l'image. Nolan maîtrise bien l'action et offre un scénario jouant intelligemment avec le temps ainsi que son lot de scènes spectaculaires. Dommage cependant qu'on perde le côté très psychologique de ces précédents films, dont il est l'un des seuls réalisateurs actuels à savoir si bien le mixer à de la grande action. Bon film tout de même, on ressort de la séance un peu fébrile et stressé, mais c'est bien dans cet état qu'on cherche à nous mettre.
  • Sofia S
    J'attendais avec impatience un BON film depuis Moonlight ou encore La La Land et j'ai envie de dire ENFIN ! Merci Nolan pour ce film tant attendu, j'ai suivi le conseil d'un ami et on a été le voir en pellicule, et je n'ai pas été déçue. J'ai apprécié le scenario et de voir les liens entre les 3 parties ! La bande son est génial (of course.. Hans Zimmer !) le manque de texte pour certaines parties accentuait le stress, la tension : je n'étais plus spectatrice mais bien à Dunkerque avec tous ces soldats à espérer à attendre à vouloir survivre.. et puis quel casting (Tom Hardy, Cillian Murphy ou Jack Lowden difficile de ne pas aimer !) Je recommande :)
  • Sev S
    Realiste, nous sommes plongés dans l'horreur vecue par ses soldats bloqué sur cette plage de Dunkerque. Nous ressentons toutes les émotions expérimentées par tous les personnages: peur, abattement, determination...
  • Alex Mary
    Christopher Nolan livre une nouvelle fois un film tout simplement remarquable, mais qui n'est malheureusement pas dénué de défauts. Dunkerque se révèle captivant du début à la fin, une tension s'installe dès les premières minutes pour nous emmener aux cotés de ces milliers de soldats cherchant à évacuer la baie de Dunkerque. D'un réalisme des plus déroutant, Nolan nous embarque dans une aventure haletante de bout en bout, véritable succession de scènes au suspense totalement maîtrisé. Les phases d'actions, aussi sensationnelles qu'impressionnantes, entraînent le spectateur au centre des événements, là où la tension devient des plus palpable et où, malgré un fort manque d’approfondissement, nous éprouvons une certaine empathie envers les personnages que nous suivons, voir de la peur. Si la réalisation brille notamment par sa mise en scène et son esthétisme remarquable en tous points, le film peut également se reposer sur l'excellente composition de Hans Zimmer appuyant avec perfection une nouvelle fois cette tension constante, pareil pour l'ambiance sonore tout bonnement transcendante renforçant ce sentiment d'être en plein milieu du conflit. Si les protagonistes manquent cruellement d'approfondissement et que le casting ne semble pas si mirobolant qu'escompté, outre Cillian Murphy, Kenneth Branagh et bien sur Tom Hardy, Dunkerque reste une œuvre de très bonne facture, même si l'aspect de divertissement semble prendre davantage de place que le dramatique dans cette nouvelle réalisation de Christopher Nolan, celui-ci nous ayant habitué a des œuvre d'une plus grande profondeur.
  • Hollywood-Biographer
    Avec "Dunkerque", Christopher NOLAN signe efficacement son premier long-métrage historique sur un épisode assez méconnu de la Seconde Guerre mondiale. Le film se révèle très taiseux (les dialogues sont parfois insipides et les personnages très creux), mais se trouve renforcé par une tension permanente et une image qui saute aux yeux. C'est un grand spectacle de guerre avec une mise en scène regroupant avec brio le point de vue de plusieurs protagonistes à la fois. C'est intense et très prenant. Mention spéciale aux combats aériens avec Tom HARDY.
  • Attila de Blois
    C'est toujours avec une certaine impatience que j'attend la sortie d'un film de Christopher Nolan. Ce dernier ne m'a jamais déçu et je le compte comme un des meilleurs réalisateurs hollywoodiens actuels. Le fait qu'il aie choisi de s'attaquer à la bataille de Dunkerque a davantage titillé ma curiosité. Dès les premières minutes, on remarque le soucis du cinéaste de sortir du film de guerre traditionnel pour proposer une œuvre plus personnelle. Le style Nolan se remarque avec une mise en scène et des plans remarquables soutenus par une excellente bande-son signée Hans Zimmer. S'il fait dans le spectaculaire, le soin est surtout apporté à l'ambiance générale avec un véritable travail sur le son. Toutefois, le scénario m'a nettement moins convaincu avec, en cause, des choix narratifs contestables comme la quasi-absence des troupes françaises combattant dans la ville pour couvrir la retraite des britanniques, la sous-intrigue inutile (celle de la mort du jeune homme) dans le bateau des civils, l'engagement des civils dans l'évacuation est mal amenée,... De plus, le réalisateur nimbe cette histoire d'un halo patriotique exacerbé donnant le beau rôle aux britanniques. Pour ces raisons, « Dunkerque » ne m'a pas autant transcendé que prévu mais demeure un blockbuster de qualité.
  • Eselce
    L'évacuation des troupes "anglaises" de Dunkerque en mai 1940. On ne voit rien de la résistance française en dehors d'un barrage de sacs de sable... J'en ressors mitigé car les français sont à peine évoqués alors qu'ils étaient à tous les postes de défenses, empêchant l'avancée allemande. Tout est concentré sur l'embarcation des troupes anglaises qui "attendent" presque sans réaction. On voit que le ciel est dégagé et ne comporte que 3 avions anglais... L'amiral anglais évoque l'attitude de Churchill souhaitant conserver le matériel au cas où les allemands décident de pousser l'invasion jusqu'à l'Angleterre pendant que 400 000 soldats sont sur la plage... Mais il y a surtout des moments terribles dans l'eau, de superbes images et beaucoup de réalisme dans les attaques, les morts, les piqués, combats aériens... On ressent réellement le cauchemar de Dunkerque et c'est sans doute cette partie de la bataille qu'a voulu montrer le réalisateur. Un point de vue anglais et un point de vue allemand (Une trilogie ? ;p) serait très appréciable !!
  • yohanaltec
    Christopher Nolan continue à s'imposer comme le meilleur réalisateur du 21ème siècle en alternant les genres. Son film de guerre, Dunkirk, est un très grand film dans la carrière du maître. Ce récit de la bataille de Dunkerque est très original car il permet d'opposer trois points de vues s'étendant sur plusieurs jours, ce qui crée un rythme différent. La tension est présente tout le long, les scènes de bombardements sont très impressionnantes. La photographie est absolument magnifique et les différentes résonances sonores au spectateur de rester scotché pendant 1h50, accompagnée des mélodies soutenues d'Hans Zimmer. L'un des films les plus courts du papa Nolan, et certainement l'un des plus réussis.
  • Alexandre Cacheux
    Une salle bondée, silencieuse, concentrée, sans aucun portable en consultation... C'est plutôt rare de nos jours !Dunkerque est certes un film de guerre, mais un film de guerre réalisé par Christopher Nolan (Inception, Interstellar...).Une réalisation solide, originale et qui plonge sans répit dans l'action. Un film anglo-saxon, un zeste chauvin, qui ne glorifie pas vraiment les français. Mais qui ne verse pas non plus dans le patriotisme larmoyant. Une histoire d'hommes qui, devant la défaite et la mort certaine, ont peur et donnent le pire ou le meilleur d'eux mêmes.
  • Guillaume T.
    Nolan parvient, dans son film "Dunkerque", à nous faire ressentir toute l'intensité et la tension de cet épisode de la 2nde guerre mondiale. Le spectateur est véritablement transposé à l'intérieur de l'action, et vous ne ressortirez pas indifférent de cette expérience.
  • AHEPBURN
    Une super production sans héros avec des combattants et des civils qui se battent pour la liberté. Magnifiquement filmé, entre autres les combats aériens. Je pense qu'il peut devenir un classique à l'avenir. C'est une belle carte postale pour Dunkerque. À voir au ciné.
  • Toto INF
    Dunkerque est un film historique, inspiré de faits réels, réalisés avec tout le talent de Christopher Nolan.Dès les premières images, les premières secondes, on est sous tension, et cette tension, ce stress, ne nous lâche pas jusqu'à la fin du film. Grâce à des idées de réalisation novatrices, discrètes, mais diablement efficace. Pour l'immersion, le film fait un travail incroyable pour nous plonger dans toute cette tension de cette évacuation en catastrophe. Les effets spéciaux sont parfaits, les effets sonores également, et le jeu des acteurs est d'une justesse adapté au besoin du film et de ce qu'il raconte.D'ailleurs autre points importants, le scénario, car il y en a un, est amené là encore de manière bien original, surtout pour un film sur la Seconde Guerre Mondiale. Là encore Christopher Nolan innove et nous propose quelque chose de très intéressant à découvrir au fil des scènes.Plus qu'un rappel sur des évènements passés, un cours d'histoire oubliés par bons nombres, et un énième film de Nolan, Dunkerque constitue un bel hommage aux disparus, poignant de détails qu'on imagine sans peine véridique, et une œuvre cinématographique qui vaut franchement le détour.
  • Fabien S.
    Un excellent film de guerre de Christopher Nolan. Le réalisateur se centre sur le front et les soldats sur la plage de Dunkerque. Tom Hardy incarne un aviateur de l'armée de l'air. La façon de filmer la guerre est impressionnante.
  • Loïck G.
    Pendant la retraite de Dunkerque, le corps expéditionnaire britannique regagna tant bien que mal ses bases par la mer. Pris au piège de l’encerclement (entre la mer et l’armée allemande) il lui faudra essuyer pendant des jours les rafales de la Luftwaffe alors que les bateaux censés leur venir en aide coulent les uns après les autres. C’est cette évacuation périlleuse et mortelle que Christopher Nolan relate avec un brio assourdissant au cœur d’une bataille qui n’en finit pas de rebondir dans les airs et sur la mer. Des séquences de plus en plus redondantes. Peut-être pour avoir sciemment délaissé les destins particuliers au profit d’une vue d’ensemble d’un conflit uniquement axé sur les forces du Royaume Uni. À force d’écumer les mêmes plages, et l’infini du ciel et de l’océan le cinéaste s’éparpille sans jamais donner sens à son projet, sinon celui d’une révélation historique méritoire. Un fait de la plus haute importance et assez occulté, mais qui n’apporte rien de nouveau au film de guerre. Pour en savoir plus : lheuredelasortie.com
  • Mathéo Feray
    Haletant, captivant, angoissant...Les mots ne suffisent pas pour décrire ce film qui m'a tenu en haleine pendant toute sa durée. Xavier Dolan réussit à nous retranscrire, avec un réalisme confondant, l'évacuation vertigineuse des troupes britanniques à Dunkerque en mai-juin 1940 alors que la menace allemande se fait de plus en plus importante. La bonne utilisation des effets spéciaux, la qualité des décors et le nombre de figurants sont autant de bons points mais le film doit aussi compter sur un casting efficace composé de jeunes acteurs prometteurs. Je vous conseille ardemment " Dunkerque ". Il serait dommage de louper un film pareil...
  • SansCrierArt
    En mai 1940, à Dunkerque, les troupes anglaises, face à l'avancée sans merci des Allemands, tentent de fuir et de retourner au pays par la mer.La réalisation et la photographie sont virtuoses et impressionnantes. Dolan sait comment placer sa caméra pour plonger le spectateur au coeur de l'action. Quand les soldats se font canarder sur la plage, le spectateur se fait canarder également, quand les soldats se noient, prisonniers de leur bateau ou des nappes de gasoil, le spectateur se débat avec eux. Malheureusement, cette immersion très réussie se joue sans réel scénario. Seul la puissance historique et l'enjeu immense, sauver un maximum des 400 000 soldats coincés sur la plage, semble suffire à Nolan. Quand le réalisateur offre un semblant de récit, il le fait sans nuance, nous emmenant aux portes de la niaiserie. A cela s'ajoute, une musique ultra présente qui souligne avec une rare lourdeur les moments d'angoisse ou de glorification de ces héros britanniques. Une belle déception.zabouille.over-blog.com
  • mat niro
    Ce film tant attendu retrace le rapatriement des troupes britanniques coincées à Dunkerque sur la côte française en 1940. Le réalisateur, Christopher Nolan, a choisi de filmer cette bataille sous trois angles : en l'air avec les pilotes de la RAF, sur la plage où les anglais sont restés un bon moment et enfin avec la mer où ceux-ci tentaient de rejoindre la côte anglaise sous les feux nourris de l'aviation et de la marine. Il y a peu de place au dialogue dans cette oeuvre mais le rendu des attaques est formidable de réalisme et l'on comprend mieux le budget pharaonique qu'il a fallu pour recréer les décors. Il y manque un peu de psychologie mais c'est un film accessible à un public large (sans une goutte de sang) et on en prend plein la vue (même si personnellement ce n'est pas trop mon style de film).
  •  strapontin
    d 'un point de vue cinématographique , le film a une certaine grandeur , la fin est prenante et émouvante et fait oublier les longueurs , la lourdeur de la bande musicale ; d ' un point de vue historique , le propos reste ambigu et trop " britannique " , ainsi j 'ai du me renseigner après le film pour comprendre pourquoi les soldats anglais craignent l ' accueil de leurs compatriotes à leur retour en angleterre , de même l ' action des français et des anglais au cours de cet événement n ' est pas claire , mais bon , cela m ' a permis de prendre les informations que j ' ignorais , et dunkerque est quand même un film spectaculaire et de qualité !
  • Kalie
    Dans « Dunkerque », la débâcle militaire est présente bien que souvent suggérée, malgré un budget conséquent. Si Christopher Nolan assure tout de même sur terre, sur mer et dans les airs, son film manque cruellement d'émotion. Je n'ai pas pu m'attacher à un seul personnage. C'est impardonnable même (surtout ?) pour un film de guerre. Sinon, la narration éclatée du scénario avec ses incessants allers-retours entre différentes actions en cours de réalisation, les quelques anachronismes gênants (les maisons avec des Velux, les appartements modernes, les antennes paraboliques le long de la plage...), et la musique par moments assourdissante, ne jouent pas non plus en faveur du film. Revoyez plutôt « Week-end à Zuydcoote » d'Henri Verneuil (1964).
  • Jonathan M
    Première expérience en IMAX. Comment dire qu'on peut pas rêver mieux en terme de baptême du feu. Et dès le premier plan, on a compris que l'expérience serait exceptionnelle. Il est coutume de dire que les films les plus attendus emmènent la déception. Mais cette règle immuable ne s'applique pas à Christopher Nolan. Génie de son vivant, il a cette capacité à nous immerger dans son récit de façon à ce que nous, spectateurs, soyons aussi protagonistes. Dunkerque, c'est cette sensation hors du commun d'être un soldat britannique pendant 1h45. Dunkerque, c'est ressentir les balles ennemis comme si on y était, projeté contre notre siège poils dressés. Dunkerque, ce sont des photographies et prises de vu monumentales. Dunkerque, c'est la capacité d'un cinéaste a toujours chercher le plan parfait. L'américain excelle dans un genre qu'il n'a, pourtant, jamais pratiqué. Il a ce soucis de nous transmettre une émotion visuelle et auditive. Un des seuls à faire du Grand cinéma au XXIème siècle, parce qu'avant même de penser à une hypothétique réaction du publique, il pense à faire de son métier un art, et de son art un moyen d'expression unique. Éblouissant. *TOP 1 FILM 2017*
  • Tumtumtree
    Mon Dieu, que de bons sentiments...! Sortez les violons, c'est la guerre. Christopher Nolan avait déjà montré un certain penchant pour les scènes sirupeuses dans Interstellar, mais cela restait marginal. Ici, les vingt dernières minutes, et a fortiori tout le film, sont inondées de pathos simpliste sur le thème "Aah, notre patrie bien aimée". C'est ridicule. Pour le reste, le film cherche à occulter totalement les heures et les heures d'attente de ces soldats piégés à Dunkerque en résumant tout cela en trois montages parallèles tonitruants où le temps passe tellement vite que pendant qu'il fait jour dans l'un, il fait déjà nuit dans l'autre. Il faut reconnaître que c'est assez efficace et cela montre bien l'horreur et l'absurdité de la guerre. Cependant, le regard est exclusivement concentré sur les Anglais, et tout autre peuple est suspect ou ennemi. C'est assez effrayant. On ne peut que s'interroger sur ce qui amène un homme qui a sondé les profondeurs de l'esprit humain dans Inception à faire finalement un film aussi basique et manichéen. Enfin, il y a une curiosité dans ce film d'Histoire se passant en 1940 : malgré le budget faramineux, la post-production n'a pas pris la peine d'effacer les dizaines de bâtiments postérieurs à 1945 qui bordent les rues et la plage. C'est probablement un choix délibéré, mais c'est très bizarre.
  • Henning P
    Nolan fait partie des rares réalisateurs dont on attend le dernier film avec impatience.Dunkerque ne fait pas exception à la règle.Et encore une fois, on ne peut pas être déçu par ce film. Certains esprits chafouins ont pu reprocher à Nolan de ne prendre en perspective qu'une partie de l'Histoire. Mais on peut leur rétorquer que Nolan est un réalisateur anglais et qu'il peut aussi s'intéresser à ses 'fellowcoutrymen' plutôt qu'à nos grands-pères français; Dunkerque n'a pas vraiment d'équivalent dans le genre film de guerre mais on pourrait le qualifier de survival, film sur la survie de héros anonymes qui font preuve de qualités et bassesses typiquement humaines.Pourquoi ce film mérite-t-il d'être vu au cinéma ? Pour sa mise en scène, sa musique, ses effets sonores et bruitages, ses acteurs tous impeccables, sa tension permanente et enfin parce qu'il raconte une histoire méconnue de la seconde guerre mondiale. Ce qui est déjà pas mal !Il ne révolutionne pas le cinéma mais il est incontestablement un grand film de cinéma. Au même titre que des films comme la Liste de Chindler, On en ressort avec la certitude que même dans des temps difficiles, il y aura toujours des hommes (et femmes) valeureux qui ne baisseront pas les bras;Et quel tour de force de ne jamais montrer l'ennemi nazi mais de le rendre terriblement présent; Du grand art.A voir absolument. 18/20A quand un western, monsieur Nolan ?
  • Dan S.
    Nolan avec Dunkerque C'est la culture du silence La culture de l'image La culture du son L'art de la mise en scène La maîtrise du temps Nolan est notre artiste contemporain, notre livreur d'émotion. Une histoire sensationnelle rendu époustouflante
  • littleplayer77
    Quand Christopher Nolan s'attaque au film de guerre, il le fait comme il fait toujours : avec de gros moyens. Concrètement, ça donne un résultat très spectaculaire (et je l'ai vu en IMAX ...) avec des images d'une qualité exceptionnelle. Comme les histoires de guerre mettent rarement en avant les acteurs, le réalisateur a eu la bonne idée de prendre des acteurs peu connus plutôt que des têtes d'affiche qui n'auraient rien apporté. Malheureusement, ce "Dunkerque" a aussi quelques petits défauts et notamment un qui m'a beaucoup gêné : un manque de dramaturgie (et pourtant, ca n'est pas la faute de la musique omniprésente de Hans Zimmer). Néanmoins, ça reste un film à voir absolument ...
  • Josh the Husky
    La guerre, une certaine idée de l'enfer. "Dunkerque", on dirait un film d'horreur. Le traitement cinématographique contemporain, la photographie, la musique prenante, le découpage chronologique déroutant, ce tourbillon nous tient en haleine. La dimension humaine de ce drame transpire avec force, malgré une étrange pudeur qui marque les relations entre les personnages. Ou peut-être est-ce plutôt de la terreur ? La terreur qui les rend si taiseux, la terreur qui se lit dans leurs yeux... La terreur qui devrait nous rappeler ces périodes sombres de l'Histoire.
  • Elthib7
    Film retraçant l'épisode de Dunkerque pendant la seconde guerre mondiale ou 300 000 soldats ont été évacué avec difficulté de la ville... Le film se déroule avec trois points de vue différents avec une durée différente pour chacun d'eux. Le réalisme de la guerre est saisissant avec tous ces figurants sur la plage et les images sont superbes (notamment les plans en avion) finalement il y a peu de batailles entre soldats, mais le film mise plus sur la tension et le stresse tout du long! Petit bémol quand même pour la longueur du film, à peine 1H40 c'est peu pour un Nolan et pour un film de guerre, 20 minutes en plus n'auraient pas été de trop. 3,5/5
  • Ufuk K
    " Dunkerque " encensé par la critique est un film qui ne m'a pas du tout passionné. En effet hormis deux ou trois scènes intéressante et une belle photographie, il ne se passe quasi rien , je n'ai jamais quasiment ressenti de tension même pendant les scènes de combats. Une perte de temps.
  • HZ
    Comme un film de guerre ce il montre bien les souffrances et les scarifices. Mais, comme un film sur un evenement historique de tres grand importance il montre presque rien !! Notament, il ne montre rien des scrifices des defendeurs francais, en particulier le 12eme bataillion qui sa resistance a retarde l'occupation de Dunkerque et a permis des anglais d'evacuer leur troupe anssi que ceux des autres allies. Ce sera bien de voir un autre film sur les evenements de 10 Mai a 4 Juin 1940 en son integralite.