Bloodshot (2020) VOSTFR

Bloodshot (2020) Streaming VOSTFR
Bloodshot (2020)Notes5.7
1h 50min | Action | 05 mars 2020
De : Dave Wilson (II)
Avec : Vin Diesel, Eiza Gonzalez, Sam Heughan, Toby Kebbell, Guy Pearce
Critiques spectateurs (4)
  • Frank Castle

    On va pas se mentir, quand j'ai appris que Bloodshot serait produit par Sony, le studio qui nous a proposé Venom, j'ai de suite dit au revoir à un possible bon film. Voir Vin Diesel dans la peau du personnage-titre n'a fait qu’accroître ce sentiment. Puis vint le trailer qui suggérait peut-être un film fun à regarder au moins. J'ai enfin vu ce film et je peux dire que j'avais tort. Ce n'est même pas fun.

    Je n'ai pas envie de perdre plus mon temps que ça alors soyons concis : le film est cliché et déjà-vu au possible, jusque dans les moindres détails. Si on peut critiquer le MCU dans leur paresse créative, au moins ils ont créé leur propre recette. Ici, comme Venom ou Hellboy, le film reprend des clichés et ne prend même pas la peine de se les approprier. Mais si le mental breakdown de Tom Hardy ou la violence extrême de Hellboy pouvaient faire rire, ici il n'y a rien qui fasse de ce film une oeuvre potentiellement sympathique à regarder, même avec des bières et des potes. C'est simple, il y a nombre de mauvais films qui, par certains aspects, peuvent tout de même apporter quelque chose. Le visionnage de Bloodshot ne vous apportera rien.

    Pour conclure, Bloodshot est lui aussi l'adaptation d'un comics du même nom. Si vous ne voulez pas perdre votre temps avec ce film, ou que vous êtes comme moi dégoûtés par ce dernier, je ne peux que vous conseiller en revanche la lecture de l'oeuvre originale, dont la qualité est incomparablement supérieure. Je vous conseille notamment le run de Jeff Lemire, très bon auteur s'il en est, dont le travail exemplaire est à l'exact opposé de ce produit nauséabond qu'incarne le film.

  • ConFucAmuS

    Déjà que la séance fut pénible sur un écran d'ordi, je n'ose même pas imaginer si le film avait atterri en salles...
    Entre le décalque ignoble de RoboCop et la série Z fauchée, Bloodshot est un nouveau nanar dans la filmo de sa vedette - Vin Diesel - qui livre l'une de ses prestations les moins inspirées.

  • berserker 1899

    Ta oublié mortal kombat street fighter ..... les dario argento par exemple aussi , ou autres j'ai vu bien pire mais oui c'est très mauvais ce bloodshot je confirme

  • Naughty Dog

    Baboulinet sous Lexomil !

    ou comment foirer dans les grandes largeurs une adaptation de comics violente

    Après Venom, on retouche au caniveau du genre dans une histoire à la RoboCop/Jason Bourne narrée n'importe comment.

    Si dans l'absolu on est pas dans la trahison de l'histoire de base, difficile d'être d'accord avec le je m'en-foutisme général d'une narration se reposant exclusivement sur un twist (présent dans le trailer) où les "gentils et les méchants ne sont pas ce qu'ils sont"

    Après 15 minutes tournées comme un bis de Steven Seagal (en moins drôle), on suit donc Ray Garrisson, soldat ramené à la vie gràce à des nanites via la compagnie RST (menée par un Guy Pearce venu chercher son chèque),spécialisée dans l'extension robotique et exosquelettique.

    Via diverses missions pour venger sa femme, Ray va découvrir le pot aux roses, ne pas être content, avoir à ses côtés la bimbo du film et le nerd du film, avant de tuer tout le monde. Fin.

    Bon sans le cynisme,on a là une intrigue prétexte racontée sans passion (pourtant via les thèmes présents il y avait moyen d'apporter de l'émotion ou de la tension : que nenni !) et avec des personnages qui nous expliquent le scénario en ayant lu le script (lol)
    Mais à l'image d'un Vin Diesel à la mine de bovin monocorde pour jouer les yakayos adepte du marcel (signe de jeunisme echo +), Bloodshot a bien du mal à respirer et avoir un supplément d'âme.

    Mis en scène pauvrement (une baston dans un tunnel faiblement éclairé où le réalisateur s'efforce de constamment prendre les angles de vue les moins percutants), monté en dépit du bon sens (une poursuite en pleine ville qui enchaine les plans rapprochés en mode cache-misère), le film se prend régulièrement les pieds dans le tapis en ayant 15ans de retard

    Il faudra attendre quelques plans longs mettant en avant les capacités (hyper mal mises en valeur) du héros ou bien un fight final plutôt inspiré (mais aux CGI inégaux) pour commencer à voir le potentiel qu'aurait eu Bloodshot avec un faiseur d'action.

    Le reste du casting fait le job, notamment Eiza Gonzalez, Lamorne Morris ou bien Sam Heughan (avec une combinaison à la Half-Life du plus bel effet), les seuls ayant foi en leur personnage

    Bref peu de bonnes choses dans une production de 45Millions qui semble en avoir couté 4 fois moins (et encore, c'est insultant envers Upgrade ou Invisible Man), même si quelques moments inspirés liés à la thématique du libre-arbitre ou bien quelques poings dans la gueule régressifs restent du plaisir coupable

    Pas de quoi sauver cette adaptation crétinoïde, paresseuse et vilaine cependant

    1.5/5